Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des Lapinous

Les aventures de deux rongeurs autour du monde...
Partager ce blogPage d'accueilContact
Le blog des LapinousNous c'est Coralie et Nico, et notre p'tite Chloé née en 2012. Un goût avéré pour l'aventure et les tropiques, et quelques vadrouilles à notre actif !
Après notre long voyage au cours de l'année 2010, d'autres récits viennent désormais alimenter le blog, au gré de nouvelles destinations...
Nous vivons en Martinique depuis mai 2013.

La grande vadrouille

Initialement le blog des Lapinous a été créé pour nous suivre durant notre périple de mai à décembre 2010. Huit mois d'aventures de l'Indonésie aux archipels du Pacifique...
 
 
 
 
 

Randos en Martinique

Marcheurs réguliers en Martinique, on a compilé ici nos propres topos de randonnée.
De la promenade tranquille aux itinéraires sportifs, une section un peu à part sur le blog...
 

Nos précédentes aventures...

Bali, Madère, la Martinique, Tahiti, les Îles Cook, la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu...
 

Retrouvez-nous !

 

Et retrouvez les copains en voyage !

The Bunnies Blog

English spoken here !

juillet 2016 -

La sortie du parc du Yellowstone par l'état du Montana marque pour nous le moment fatidique où il faut réflechir au retour vers Seattle. On doit rendre le camping-car dans sept jours, Seattle est à environ 1500 km de route : ça nous laisse un peu de marge pour flâner en chemin, et on pose d'ores et déjà une grosse option sur une étape finale au Mont Rainier.

Mais avant ça on se lance à la découverte de toute la moitié ouest du Montana et de ses immenses paysages, l'un des états américains les plus sauvages et surnommé justement « Big Sky Country »...

Montana
Après trois nuits au Yellowstone et quand même un bon aperçu des principaux points d'intérêt du parc, il était temps de fuir la foule chaque jour un peu plus dense depuis ce premier week-end du mois de juillet.
Il suffit de voir la queue interminable en sens inverse à l'entrée de West Yellowstone !

Montana
Notre itinéraire prévisionnel reste assez flou, on voudrait être au pied du Mont Rainier dans trois ou quatre jours, ce qui vu la distance à parcourir correspond à une demi-journée de route quotidienne, et en faisant du camping sauvage tous les soirs.

On met le cap vers Bozeman pour en faire notre première étape, située dans la plaine et dont le Lonely Planet nous vante un centre-ville bien garni en pubs et restos. Pour y descendre il faut emprunter la magnifique vallée de la Gallatin River...

Montana
Cette rivière est très, très populaire pour la pêche à la mouche (fly fishing). Elle a d'ailleurs constitué le lieu de tournage du film Et au milieu coule une rivière.

Montana
Pour nous, ce sont surtout plein de coins bucoliques à souhait pour faire des pauses sur la route et pique-niquer...

Montana
Tout en bas de la vallée, Bozeman nous a déçus dans les grandes largeurs. On s'attendait à retrouver un centre-ville sympa comme à Bend dans l'Oregon, finalement ce sont des grandes avenues et des carrés de bâtiments assez fades pour le centre, et des zones commerciales tout autour.

Du coup on ne sait plus quoi faire. Opération SOS au visitor center pour avoir une piste de point de chute alternatif, et le gars qui s'ennuyait ferme à son guichet nous sort le bon plan sur profil : « si vous aimez le côté un peu roots alors essayez Norris Hot Springs à 30 miles de Bozeman, ce sont mes sources chaudes favorites ! » (il y en a des dizaines, aménagées du simple bassin au complexe thermal, dans les états de l'Idaho et du Montana).

Dans une région complètement désertique et après 50 km vers l'ouest depuis Bozeman, nous voilà arrivés dans ce que l'on pourrait appeler « l'Amérique profonde ». Et c'est juste génial...

Montana
Le concept est aussi basique que loufoque : bières à la pression, pizzas et burgers de bison servis directement au bord du bassin d'eau chaude en plein air, vidangé chaque soir on vous rassure. L'eau sort à 45°C mais des jets d'eau la refroidissent heureusement un minimum.
Et il y a une scène pour les concerts qui ont lieu certains soirs.

Montana
Vite fait répérés au milieu des habitués du soaking dans le coin, plein de gens sont venus discuter avec nous. Des French West Indies (les Antilles) mais aussi de sujets desquels on était - avec bonheur - coupés depuis trois semaines, ne s'étant jamais connectés à internet, de l'Euro de foot au Brexit.
Beaucoup de gentillesse en tout cas !

Montana
Le problème c'est que cette soirée va finalement nous coûter très cher : après avoir manoeuvré en arrivant pour garer notre camping-car sur le petit parking de l'établissement, on s'était aperçus après coup être passés très près d'un gros plot en bois délimitant les places.

Au moment du départ et les quelques pintes de bières aidant, le poteau était complètement sorti de nos têtes jusqu'à ce que l'on entende un léger craquement suspect : une baguette d'angle de carrosserie un peu tordue à l'arrière sur quelques centimètres, sur le moment on s'est dit que ça n'était pas très grave.
C'était sans compter sur une escroquerie pure et simple d'Apollo lors du retour au dépôt de Seattle, qui s'est achevée plusieurs semaines plus tard par un prélèvement de 500 dollars soit disant justifiés par des devis plus bancals les uns que les autres. Pour une réparation qui n'a pas dû demander davantage que quelques points de colle.

Nuit au milieu des champs à quelques kilomètres de Norris...

Montana
Prochaine étape : Missoula, à un peu plus de 300 km vers l'ouest par l'Interstate 90.
Plutôt monotones...

Montana
Comme Bozeman la veille, Missoula (deux fois plus grande) nous déroute un peu : des grandes avenues pas franchement débordantes d'animation, un centre-ville compliqué à déterminer, et un visitor center où l'on fait le bonheur de la personne au guichet qui s'ennuyait ferme...

En revanche par rapport à Bozeman, Missoula est construite sur les bords d'une grande rivière, la Clark Fork, dont les rives ont été aménagées en promenades.
On y trouve aussi la Brennan's Wave, un rapide sur la rivière au milieu de la ville et qui se surfe.

Montana
La Ron McDonald Trail (!) ne nous faisant pas rêver outre mesure, on se tourne plutôt vers les alentours de Missoula pour une balade, la ville étant entourée par les montagnes.
Au passage le grand M blanc sur la colline au fond est une coutume du Montana : les « Hillside Letters », avec a priori soit l'initale de la ville, soit celle de l'université locale.

Montana
Direction donc les Blue Mountains, à quelques kilomètres au sud de Missoula.
Des collines couvertes par les pins, traversées par des pistes et des sentiers dédiés aux VTT, aux cavaliers, à la rando, voire même aux véhicules pour la piste principale qui monte au sommet.

Avec notre camping-car c'était inenvisageable et on s'est garés assez vite, mais trop tard malgré tout pour éviter de recouvrir la carrosserie avec des tonnes de poussière !
On a continué sur les chemins de randonnée, mais bon les paysages ne sont pas non plus extraordinaires dans le secteur...

Montana
Et on finit par se dire que comme la veille un bon bain dans une source chaude serait pas mal pour achever la journée. Sauf qu'aujourd'hui, on ne peut que se fier à celles marquées sur la carte routière et choisir au pif...

Direction le nord, par le début de la route qui mène au Glacier National Park puis au Canada. Avec une histoire de Working Holiday Visa canadien à activer, les « seulement » 200 kilomètres jusqu'à la frontière nous ont fait hésiter, mais finalement on a laissé tomber à cause du forfait kilomètrique du camping-car déjà en cours d'explosion.
Succession de petits villages assez roots...

Montana
Jusqu'aux Quinn's Hot Springs, complètement perdues dans la vallée de la Clark Fork River.
Rien à voir avec les Norris Hot Springs de la veille, on passe au standing supérieur : moins convivial et nettement plus cher (12$ la séance de soaking par personne), c'est carrément un complexe pour curistes.
La grande piscine affiche 32°C, les petits bassins autour montent graduellement jusqu'à 42°C.

Montana
La route qui serpente en suivant la vallée depuis les Quinn's Hot Springs jusqu'à Saint Regis (St. Regis-Paradise Scenic Byway) cache de bons spots pour passer la nuit en camping sauvage, principalement des aires aménagées en contrebas pour les mises à l'eau d'embarcations sur la Clark Fork River.
Réveil bucolique !

Montana
Montana
Un magnifique eagle of North America (pygargue à tête blanche, l'emblème des États-Unis) est même venu faire quelques tours, peut-être curieux de notre présence dans ce coin paumé !

Montana
La suite envisagée c'est le Panhandle, la partie nord de l'état de l'Idaho qui forme un corridor jusqu'à la frontière canadienne.
À lire les bouquins, deux villes toutes droit sorties du Far West se trouvent sur notre route : Wallace et Kellogg. Et la Hiawatha Bike Trail, une ancienne voie ferrée reconvertie en piste cyclable spectaculaire.
Mais tout ça tombe à l'eau avec la météo devenue catastrophique au fur et à mesure du retour vers l'ouest et l'Idaho...

Montana
Alors tant qu'à faire, c'est parti pour une grosse journée de route en direction du Mont Rainier.
Sans s'arrêter dans la zone Coeur d'Alène - Spokane, où l'on rebascule dans l'état du Washington : c'est quand même pas démentiel et très urbanisé sur des dizaines de kilomètres.

Montana
En revenant vers la chaîne des Cascades, on traverse l'interminable bassin de la Columbia...

Montana
Des heures en ligne droite... soporifique !

Montana
La vallée de la mythique Columbia River marque le retour des paysages de collines, avec un côté désertique dû à la proximité de la haute chaîne de montagnes qui bloque les nuages venus du Pacifique.

Montana
Le climat du coin aidant, la Yakima Valley, entre la vallée de la Columbia et la chaîne des Cascades, est réputée pour ses vignobles.
Petite balade dans le centre-ville d'Ellensburg, en quête désespérée - et vaine - d'un bar à vins !

Montana
Dernière pause sur la route de Yakima...

Montana
Avant de s'enfoncer dans le versant oriental de la chaîne des Cascades en remontant les vallées de la Naches River puis celle de la Tieton River en direction du Mont Rainier, où l'on sera finalement dès demain avec un jour d'avance sur le planning envisagé.

Beaucoup d'aires de parking en bord de rivière le long de la route, mais pas toutes en libre accès. Le secteur fait partie de la Okanogan-Wenatchee National Forest. On s'est posés avec le camping-car sur la première qui n'avait pas (ou plus...) de panneaux d'interdiction de free camping.

 

 
  liens utiles

Norris Hot Springs
Blue Mountain Recreation Area
Quinn's Hot Springs

Lapinette et Grolapin - dans États-Unis
commenter cet article

commentaires