Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des Lapinous

Les aventures de deux rongeurs autour du monde...
Partager ce blogPage d'accueilContact
Le blog des LapinousNous c'est Coralie et Nico, et notre p'tite Chloé née en 2012. Un goût avéré pour l'aventure et les tropiques, et quelques vadrouilles à notre actif !
Après notre long voyage au cours de l'année 2010, d'autres récits viennent désormais alimenter le blog, au gré de nouvelles destinations...
Nous vivons en Martinique depuis mai 2013.

La grande vadrouille

Initialement le blog des Lapinous a été créé pour nous suivre durant notre périple de mai à décembre 2010. Huit mois d'aventures de l'Indonésie aux archipels du Pacifique...
 
 
 
 
 

Randos en Martinique

Marcheurs réguliers en Martinique, on a compilé ici nos propres topos de randonnée.
De la promenade tranquille aux itinéraires sportifs, une section un peu à part sur le blog...
 

Nos précédentes aventures...

Bali, Madère, la Martinique, Tahiti, les Îles Cook, la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu...
 

Retrouvez-nous !

 

Et retrouvez les copains en voyage !

The Bunnies Blog

English spoken here !

juillet 2016 -

Le Yellowstone avait fortement orienté notre choix d'un road trip dans les grands espaces du nord-ouest américain, même si au final ce n'est pas forcément le coin qui nous a le plus pris aux tripes. Mais faut pas non plus cracher dans la soupe : le tout premier parc national du monde, couvrant un carré immense d'environ 100 kilomètres de côté, renferme forcément de quoi explorer pendant plusieurs jours !

En sortant du parc de Grand Teton par le nord, l'entrée sud du parc du Yellowstone n'est qu'à une quarantaine de kilomètres. Par une route au milieu de la forêt, surfréquentée en raison de l'affluence touristique dans chacun des deux parcs phares de l'état du Wyoming...

Yellowstone
Et au Yellowstone, le nerf de la guerre c'est de fuir la foule... franchement, c'est pas si simple !
Voila à quoi ressemble l'esplanade autour du Old Faithful, le geyser phare du parc, la majeure partie de la journée...

Yellowstone
Le secteur d'Old Faithful est un énorme complexe regroupant hôtels, restos, supermarché, parkings gigantesques et un visitor center où l'on peut même suivre les prédictions d'éruptions des geysers en live !

Le geyser Old Faithful cumule les qualités de fréquence (toutes les 90 minutes) et surtout de ponctualité avec une marge d'erreur de quelques minutes seulement, au contraire des autres geysers principaux dont les éruptions sont estimées dans une fenêtre aléatoire variant de plusieurs heures à plusieurs jours. Ce qui évite une longue attente pour le touriste pressé, et explique sa popularité...

Yellowstone
Parcourir les différents secteur du parc du Yellowstone en optimisant ses trajets relève traditionnellement du casse-tête.
Schématiquement les routes du parc forment un 8 dont les deux boucles font environ 100 kilomètre chacune. Impossible de ne pas emprunter certains tronçons à plusieurs reprises, sur trois jours nous on a opté pour ce programme (avec une contrainte forte liée à la difficulté de trouver un emplacement dans l'un des campings du parc) :

  • J1 : Upper Geyser Basin (les geysers dans le secteur d'Old Faithul), Grand Prismatic Spring, nuit à West Yellowstone
  • J2 : Norris Geyser Basin, canyon du Yellowstone, Hayden Valley (réputée pour l'observation des animaux), nuit au Norris campground
  • J3 : Mammoth Hot Springs (terrasses calcaires formées par les sources chaudes), Lamar Valley (pour les animaux), nuit au Norris campground

Yellowstone
Pour ce premier jour, quand même un peu sidérés par l'affluence du côté d'Old Faithful, on opte pour une temporisation avant de se lancer dans les balades en fin d'après-midi : en d'autres termes on s'est tapés une méga sieste dans le camping-car !
Début juillet dans le Yellowstone le soleil se couche après 22h00, donc le créneau reste assez conséquent pour partir à la chasse aux geysers en éruption sans la foule du milieu de journée.

Nouvelle éruption du Old Faithful, déjà épurée des trois quarts des spectateurs repartis en direction de leurs hôtels en dehors du parc, ou avec leurs cars d'excursion. Le jet peut monter à 50m de haut, mais la puissance des éruptions est assez variable de l'une à l'autre, les deux auxquelles l'on a assisté étant restées relativement modestes.

Yellowstone
Upper Geyser Basin c'est un secteur étalé sur un ou deux kilomètres dans lequel se trouve pas moins d'une vingtaine de geysers majeurs et actifs. Certains éruptent quelques fois par jour, d'autres tous les deux jours, donc le but du jeu est de dessiner un parcours dans la zone qui maximise les chances en fonction de l'heure de l'éruption précédente et de leur fréquence approximativement connue.
On peut trouver ces infos devant chaque geyser ou au visitor center (du moins pour les principaux, car le parc ne peut pas placer un ranger devant chaque geyser pour noter les éruptions), et il existe également des sites internet dédiés.

L'Upper Geyser Basin étant relativement dégagé, il y a de bonnes possibilités d'apercevoir les panaches des geysers majeurs (Old FaithFul, Beehive, Castle, Grand, Daisy...) en se baladant sur la zone, même sans être à proximité immédiate du geyser en question.
C'est comme ça que l'on a vu l'éruption de Grand Geyser à bonne distance, mais sa hauteur dépassant 60m ça reste sacrément impressionnant !

Yellowstone
Le gros coup de bol du jour est pour Riverside Geyser, qui s'excite toutes les 6 heures environ avec une marge variable d'une heure, et qui a eu la bonne idée de se déclencher pile au moment où l'on passait devant !

Yellowstone
Yellowstone
Également sur le Upper Geyser Basin, on trouve quelques bassins alimenté par des sources chaudes.
Le plus photogénique d'entre eux c'est Morning Glory Pool, une « piscine » à laquelle des bactéries présentes dans l'eau bouillante donnent une palette de couleurs assez invraisemblable.

Mais elle tire de plus en plus sur le marron-jaune, la faute aux pièces de monnaie et autres bric-à-brac balancés dans le bassin par des visiteurs stupides, qui bouchent petit à petit la source et refroidissent la température de l'eau. En gros Morning Glory Pool finira sous peu en mare à canards...

Yellowstone
Quand on vous disait qu'en soirée on est tranquilles !

Yellowstone
Pas très loin de l'Upper, il y a le Midway Geyser Basin où se trouve la réputée Grand Prismatic Spring. Tellement réputée que même en toute fin de soirée il y a encore foule, le secteur ne se vidant qu'aux dernières lueurs du jour.
C'est l'un des plus grands bassins du monde alimenté par une source chaude, avec le Boiling Lake en Dominique.

L'eau sort à 70°C, comme l'on est à 2200m d'altitude environ et que les soirées sont fraîches... ça fume un max !

Yellowstone
Yellowstone
En pleine journée, les teintes bleue-verte-jaune-rouge de Grand Prismatic Spring explosent (on trouve d'ailleurs sur plusieurs carnets de voyageurs au Yellowstone des indications pour grimper en mode hors piste sur une colline environnante qui offre un point de vue sur le bassin... il semblerait que désormais les rangers surveillent de très près, surtout depuis l'accident d'un touriste en juin 2016 qui a fini dissous dans une mare acide).

Avec la lumière du coucher de soleil la panoplie de couleurs n'est pas aussi éclatante, mais l'effet reste assez magique !

Yellowstone
La tombée de la nuit nous ramène à la réalité des voyageurs qui ne planifient pas trop leur itinéraire à l'avance : on n'a pas de terrain de camping dispo (il faudra faire le pied de grue dès l'aube le lendemain matin devant l'un d'entre eux en attendant que quelqu'un libère une place) et il semble très sport de jouer avec les règles d'interdiction de camping sauvage dans un parc sillonné jour et nuit par une armée de rangers !

Alors pas le choix il faut ressortir des limites du parc, jusqu'au village de West Yellowstone (le ticket classique donne droit d'entrées et de sorties illimitées durant 7 jours).
La bonne nouvelle c'est qu'on est le 4th of July et qu'on a droit à notre feu d'artifice à l'échelle américaine pour la fête nationale !
La moins bonne c'est que dans le camping-car garé dans une rue d'un village pour lequel c'est l'événement de l'année, on a passé une nuit... animée !

Yellowstone
Pas vraiment le choix le lendemain matin, il faut mettre le réveil à l'aube et aller sacrifier quelques heures à l'entrée d'un terrain de camping du parc en attendant que des places se libèrent.
Ce sport est un grand classique du Yellowstone l'été, et à 7h00 du matin il y a déjà cinq ou six camping-cars devant nous à faire le blocus devant le Norris campground.

Ça correspond à environ deux heures d'attente, en se relayant dans un froid de canard (Norris est à 2300m d'altitude) devant l'accueil, sans se faire griller la politesse par ceux qui arrivent après car la lutte est sans merci pour récupérer les emplacements. Pour les gros véhicules comme nous il peut être intéressant de tricher un peu sur la longueur annoncée au ranger, les petits emplacements étant généralement plus nombreux... moyennant quelques manoeuvres supplémentaires ça peut quand même rentrer la plupart du temps.

Yellowstone
Dans tous les cas on ne peut pas se payer le luxe de choisir, c'est la première place qui vient. Tant pis pour la « A-loop » le secteur en bord de rivière réputé pour se retrouver nez à nez avec un bison au réveil !

Yellowstone
Dans le Yellowstone le secteur de Norris est assez central, ce qui en fait un camp de base intéressant. D'autant plus que le coin est réputé pour être la zone géothermique la plus active du parc, avec en pagaille des fumerolles, des sources bouillonnantes, des mares multicolores, des geysers acides...
Un sentier de 2 km est normalement tracé du camping jusqu'au Norris Geyser Basin, mais de nouvelles sources émergeant en permanence dans les alentours ont rendu certains passages compliqués... et cramé les semelles de nos chaussures de rando !

Norris Geyser Basin est divisé en deux secteurs : Porcelain Basin, zone lunaire aux couleurs extraordinaires et envahie par les vapeurs de souffre...

Yellowstone
Yellowstone
Et Back Basin, plus boisé et cachant dans la forêt des piscines turquoises à 90°C...

Yellowstone
Ainsi qu'une poignée de geysers, dont le « Steamboat » : le plus haut du monde rien de moins, mais vous constaterez qu'il ne se donne pas en spectacle tous les jours, ni même tous les ans !

Yellowstone
Le parc du Yellowstone, ce ne sont pas que des sites géothermiques...
Point d'intérêt le plus visité après Old Faithful : Grand Canyon of the Yellowstone, au fond duquel coule la Yellowstone River avec ses deux gigantesques cascades aux noms pas très originaux, Upper Falls et Lower Falls.

Quelques points de vues spectaculaires ont été aménagés avec route d'accès et parkings immenses, la foule n'y desemplit pas dès le matin mais se calme quand même un peu en fin de journée (photo prise en fin de journée, ça donne une idée !)...

Yellowstone
Chacun des deux bords du canyon est longé par un sentier qui recoupe épisodiquement la route d'accès aux points de vue : North Rim Trail et South Rim Trail. La rive sud semblant moins fréquentée, c'est pour celle-ci que l'on a optée en choisissant de ne consacrer que quelques heures au canyon étant donné sa surfréquentation à notre goût.

Étonnamment on n'a croisé quasiment personne sur la partie de Lower Falls Viewpoint à Artist Point (environ 4 km pour l'aller-retour).

Yellowstone
Ça n'est pas un hasard, les roches jaunes du canyon sont à l'origine du nom de Yellowstone...

Yellowstone
Sur cette rando de la South Rim Trail, il y a une extension assez sympa qui permet de descendre dans le canyon au plus près des Lower Falls : Uncle Tom's Trail.
Quasiment 150 mètres de dénivelé à dégringoler (puis à remonter...) par des escaliers très raides jusqu'à une plateforme aménagée. Le débit de la cascade de 100m de haut est démentiel !

Yellowstone
Pas très loin de Canyon Village en allant vers le sud et le Yellowstone Lake, la route traverse la Hayden Valley. C'est l'un des trois hotspots pour l'observation de la faune, avec le Mount Washburn et la Lamar Valley.

Après une rando au canyon en fin d'après-midi, un bon plan pour achever le programme puisque les animaux se montrent principalement de bonne heure le matin et en toute fin de journée...

Yellowstone
Dans cette grande plaine on peut apercevoir depuis les petits parking aménagés au bord de la route (il y en a un certain nombre) toute la panoplie des grands mammifères du Yellowstone : bisons évidemment (comme un peu partout dans le parc), ours noirs avec un peu de chance, grizzlys avec beaucoup de bol, loups gris très exceptionnellement...

Maigre bilan d'observation dans la Hayden Valley pour nous avec seulement quelques cerfs (wapitis) très communs dans tout le parc du Yellowstone.

Yellowstone
Autre point d'affluence touristique majeur du Yellowstone, le secteur de Mammoth Hot Springs...

Yellowstone
Des bassins en terrasse formé par les dépôts minéraux des sources chaudes à flanc de colline.
L'activité des sources semble très fluctuant au cours du temps, lors de notre passage la plus connue Canary Spring était quasiment tarie.

Yellowstone
Yellowstone
Mammoth n'est pas un coin qui nous a emballé autant que les autres points d'intérêt du Yellowstone. Et surtout beaucoup, beaucoup de monde...
À noter que dans le village formé par les hôtels et les bâtiments des rangers à Mammoth, des wapitis se baladent un peu partout et broutent les pelouses. Il paraît que durant l'hiver ils se baignent dans les sources chaudes.

En ce qui nous concerne on préfère achever notre virée au Yellowstone en observant des animaux un peu plus sauvages : direction la Lamar Valley au nord-est du parc, réputée notamment pour ses meutes de loups gris et ses troupeaux de bisons.

Yellowstone
Et pour les bisons, ça a été du grand spectacle !
Avec le camping-car on s'est posés pendant plusieurs heures sur le petit parking d'observation. Au poil pour voir défiler, bien au chaud et en prenant l'apéro, les énormes bestiaux qui changeaient de pâturage et passaient à quelques pas...

Yellowstone
Yellowstone
Les gros mâles peuvent atteindre la tonne, et sont un peu chafouins sur les bords...
Dans le code de la route du Yellowstone, le bison est prioritaire !

Yellowstone
Et d'ailleurs quand il y en 150 à traverser ce n'est pas sans provoquer quelques ralentissements !

Yellowstone
Un coyote en maraude a bien fait illusion quelques secondes, mais du côté des loups aucune meute ne s'est montrée à l'horizon ni faite entendre. Apparemment ils sont plus faciles à observer durant l'hiver...

Yellowstone
En revanche sur le retour vers notre camping à Norris, entre Tower Roosevelt et les premiers lacets du Mount Washburn, une bonne surprise avec une ourse noire et ses deux rejetons qui se baladaient au bord de la route !

Yellowstone
Yellowstone
Après trois jours passés dans le parc du Yellowstone, on juge que c'était bien mais que l'on en a largement notre dose !

Oui les phénomènes géothermiques c'est spectaculaire, oui le canyon est impressionnant, oui il y a énormément d'animaux à observer (et surtout un nombre d'observateurs bien plus conséquent qu'ailleurs pour les détecter et alerter tout le monde en formant des attroupements), oui on peut s'écarter des sentiers battus pour échapper à la foule (et du coup des points d'intérêt).
Mais franchement d'une manière générale le Yellowstone c'est trop touristique en été et on regrette quand même un peu nos journées dans l'Oregon...

 

 
  liens utiles

Yellowstone National Park
Geysers de Yellowstone
Canyon du Yellowstone
Observer des animaux au Yellowstone

Lapinette et Grolapin - dans États-Unis
commenter cet article

commentaires

Louloute 10/11/2016 19:25

moi j'ai bien aimé la petite oursonne en polaire bleue
Loul