Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog des Lapinous

Les aventures de deux rongeurs autour du monde...
Partager ce blogPage d'accueilContact
Le blog des LapinousNous c'est Coralie et Nico, et notre p'tite Chloé née en 2012. Un goût avéré pour l'aventure et les tropiques, et quelques vadrouilles à notre actif !
Après notre long voyage au cours de l'année 2010, d'autres récits viennent désormais alimenter le blog, au gré de nouvelles destinations...
Nous vivons en Martinique depuis mai 2013.

La grande vadrouille

Initialement le blog des Lapinous a été créé pour nous suivre durant notre périple de mai à décembre 2010. Huit mois d'aventures de l'Indonésie aux archipels du Pacifique...
 
 
 
 
 

Randos en Martinique

Marcheurs réguliers en Martinique, on a compilé ici nos propres topos de randonnée.
De la promenade tranquille aux itinéraires sportifs, une section un peu à part sur le blog...
 

Nos précédentes aventures...

Bali, Madère, la Martinique, Tahiti, les Îles Cook, la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu...
 

Retrouvez-nous !

 

Et retrouvez les copains en voyage !

The Bunnies Blog

English spoken here !

mai 2010 -

L'organisation de ces deux jours « safari varans » a mis nos nerfs à rude épreuve en fait...

La plupart des touristes qui débarquent à Labuan Bajo (c'est-à-dire entre dix et vingt chaque jour à cette époque de l'année, sans doute beaucoup plus en juillet-août) viennent pour l'excursion classique sur deux jours pour voir les varans sur l'île de Rinca et sur Komodo. En conséquence, un bon paquet d'agences plus ou moins présentables tapissent la rue principale du bled, et impossible pour un occidental de faire trois pas sans se faire alpaguer avec insistance.

Bref après moultes négociations fatiguantes avec plusieurs « agents », on en choisit un qui tenait absolument à être moins cher que ceux avec qui on l'avait mis en concurrence. On a demandé à aller voir son bateau dans le port, c'était du rafiot honnête. Bouffe, boissons, matelas sur le bateau pour la nuit, tout est compris. A priori on sera quatre touristes, le capitaine du bateau et un cuistot.

Le matin du départ on se pointe à l'heure dite, ça part mal les courses pour les deux jours ne sont pas faites et on poireaute plus d'une heure. Et on décolle sans rien y comprendre en étant les seuls sur le bateau, impossible de savoir si les deux autres touristes n'existaient pas ou s'ils ont annulé, l'organisation est pour le moins confuse. On suppose que le gars de l'agence nous a raconté des conneries au sujet des deux autres personnes hier soir pour justifier son prix avantageux par le nombre de gens sur le bateau, et qu'on signe sans trop se poser de questions. Et qu'il espérait mettre la main sur deux clients de dernière minute ce matin, d'où un départ qui a trainé en longueur...

Bref heureusement on oublie assez vite ce départ tordu, le capitaine du bateau et le cuistot sont aux petits soins, vu la quantité de nourriture embarquée on ne va pas crever de faim, et le programme est alléchant.

Dans l'ordre le premier jour : Rinca une autre île du coin où il y a des varans, puis nuit sur le bateau dans une baie abritée de l'île de Komodo. Le deuxième jour, rando sur Komodo puis snorkeling à Manta Point et dans un autre coin réputé, puis retour à Labuan Bajo en fin d'aprem.
Gribouillé sur la carte du Lonely Planet ça donne à peu près ça :


2010_05_28_rinca_komodo
Et le bateau, on a tout l'avant pour nous autrement dit ça manque pas de place...


2010_05_28_rinca_komodo
D'ailleurs on fait comme chez nous et on sort les hamacs !


2010_05_28_rinca_komodo
Après 2h30 de bateau dans un boucan d'enfer, moteur de tracteur oblige, l'île de Rinca toute pelée est en vue...


2010_05_28_rinca_komodo
Une fois débarqués, il faut embaucher un ranger pour nous balader à travers l'île. C'est obligatoire, pour nous protéger en cas de rencontre avec un varan un peu excité...


2010_05_28_rinca_komodo
Alors pour les premiers varans, on n'a pas vraiment loin à aller. Une petite famille roupille stratégiquement à côté de la cuisine du camps des rangers. C'est plus simple de faire les poubelles que de cavaler après des buffles ou des sangliers...


2010_05_28_rinca_komodo
On ne nous avait pas menti, c'est particulièrement gros, moche, et avec des griffes qui donnent pas envie de jouer avec eux...


2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo
Et puis on assume notre statut de touristes !


2010_05_28_rinca_komodo
La rando de deux heures sur les collines de Rinca nous a pas donné l'occasion de voir d'autre spécimens un peu plus sauvages que les loques vautrées autour du camp.
Pourtant il y a de la nourriture à varans...


2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo
On reprend ensuite le bateau direction Komodo pour y passer la nuit ancrés dans un coin abrité.
Encore deux bonnes heures de navigation avant d'approcher de l'île, bien plus montagneuse que les autres.


2010_05_28_rinca_komodo
Un petit plongeon et puis les chauves-souris débarquent. C'est un truc de dingue, en fait on est ancrés près de la mangrove où elles pioncent toute la journée, et s'envolent dès que la nuit tombe vers les montagnes pour aller chercher à bouffer. Y en a eu des centaines à nous passer juste au-dessus pendant une demie-heure, comme il faisait sombre les photos donnent rien, mais c'est de la chauve-souris grand grand format...


2010_05_28_rinca_komodo
Repas du soir, comme ce midi c'est l'orgie, le cuistot nous prépare à bouffer pour quatre, et du petit plat indonésien bien mitonné s'il vous plait...


2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo
Nuit tranquille sur le pont du bateau, et petit-déj avec le lever de soleil sur Komodo...


2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo
Comme à Rinca, interdiction de se balader sur l'île de Komodo non accompagnés par un ranger.


2010_05_28_rinca_komodo
Comme à Rinca, jolis paysages, nourriture à varans (quoique j'suis pas persuadé qu'ils chopent des perroquets), mais pas de varans à part les quelques-uns qui pioncent à côté du camp en attendant les fonds de gamelles.


2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo
Alors retour au bateau, direction Manta Point, là même où on a plongé en bouteilles il y a deux jours.
C'est là, un haut fond où les raies manta sont censées venir se refaire une beauté par les petits poissons nettoyeurs du récif.


2010_05_28_rinca_komodo
Pas plus de chance ce coup-ci en masque et tuba qu'en bouteilles l'autre jour, et un peu stressés par le courant de dingue à cet endroit. Pas de mantas donc, une petite raie viendra quand même sauver l'honneur de l'espèce mais c'était pas ça.


2010_05_28_rinca_komodo

2010_05_28_rinca_komodo
Retour tranquille à Labuan Bajo en fin d'aprem (à l'avant c'est notre cuistot qui mériterait ses étoiles au Micheling)...


2010_05_28_rinca_komodo
Voila c'est fait on a vu des dragons de Komodo à Komodo...
Mais franchement déçus, je ne conseillerais à personne de se taper le trajet de dingue jusque dans ce coin du globe juste pour ça ! Par contre évidemment il y a les plongées, et Pulau Seraya l'île paradisiaque ultime dont on revient tout juste et qui fera l'objet d'un prochain article aux photos déménageuses !
Mais sans doute pas une mise en ligne pour tout de suite, car à présent on part s'enfoncer dans les montagnes de Flores sans trop savoir ce que l'on va y trouver comme moyens de communication...

 

Quelques prix indicatifs...  (2010)
en milliers de roupies (seribu rupiah), 1 € ~ 11,5 rb
  Labuan Bajo
  • ferry Sumbawa - Flores (Sape - Labuan Bajo) 100 rb par personne avec un scooter (bizarrement, 110 rb dans le sens Flores - Sumbawa)
  • hôtel Gardena 175 rb la chambre standard pour deux avec petit-dej (ou 130 rb la très spartiate chambre ekonomi)
  • excursion bateau Rinca et Komodo (2 jours, repas compris) 500 rb par personne
  • taxe d'entrée dans le Komodo National Park (valable 3 jours sur les îles et pour la plongée sous-marine) 190 rb par personne
  • extension avec le ranger (rando plus longue) à Rinca et à Komodo 50 rb par île