Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des Lapinous

Les aventures de deux rongeurs autour du monde...
Partager ce blogPage d'accueilContact
Le blog des LapinousNous c'est Coralie et Nico, et notre p'tite Chloé née en 2012. Un goût avéré pour l'aventure et les tropiques, et quelques vadrouilles à notre actif !
Après notre long voyage au cours de l'année 2010, d'autres récits viennent désormais alimenter le blog, au gré de nouvelles destinations...
Nous vivons en Martinique depuis mai 2013.

La grande vadrouille

Initialement le blog des Lapinous a été créé pour nous suivre durant notre périple de mai à décembre 2010. Huit mois d'aventures de l'Indonésie aux archipels du Pacifique...
 
 
 
 
 

Randos en Martinique

Marcheurs réguliers en Martinique, on a compilé ici nos propres topos de randonnée.
De la promenade tranquille aux itinéraires sportifs, une section un peu à part sur le blog...
 

Nos précédentes aventures...

Bali, Madère, la Martinique, Tahiti, les Îles Cook, la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu...
 

Retrouvez-nous !

 

Et retrouvez les copains en voyage !

The Bunnies Blog

English spoken here !
La Grande Terre fait partie de notre voyage de deux mois en septembre-octobre 2008 pour découvrir quelques archipels de l'océan Pacifique : la découverte de Tahiti et Moorea, l'aventure en « van » à travers la Nouvelle-Calédonie, les tribus et les volcans du Vanuatu, et les plages paradisiaques des Îles Cook... un périple intense et extraordinaire !
Nous avons passé dix jours sur la Grande Terre, avant de partir sur l'Île des Pins puis à Ouvéa.
Pacifique Sud
 

De Poé où l'on a passé quelques jours, il faut ensuite revenir sur Bourail un peu dans les terres pour récupérer la route principale et poursuivre notre parcours en direction du nord et de la côte est. Paysage assez monotone et désert jusqu'à Koné, au milieu des collines et des troupeaux de bétail éparpillés sur d'immenses propriétés... On est vraiment en brousse comme on dit ici !
Le sport local ici c'est le rodéo, mais il n'y en a pas d'organisé lors de notre passage !

A Koné bifurcation pour s'engager dans les montagnes et traverser l'île jusqu'à la côte est, par la « Koné-Touho ». On est trop justes sur le forfait kilométrique autorisé par le loueur pour pousser jusqu'à la pointe nord de l'île, d'où cette impasse sur la côte nord-ouest.
Chouettes points de vue le long de la route avec parfois le lagon turquoise dans le lointain. Et « tribus » (villages), torrents, jungle ou maquis formé par les niaoulis (arbustes odorants au bois très clair)...

hienghene_cote_est
Sur la côte est, « au vent » et nettement plus humide, les cocotiers et la jungle ont remplacé la broussaille de la côte ouest.
Et on est ici en terre Kanak (les habitants de Nouvelle-Calédonie d'origine mélanésienne, à la peau sombre, par opposition aux Caldoches, les habitants à la peau blanche d'origine européenne implantés depuis plusieurs générations et qui sont implantés en grande partie de l'autre côté de l'île).

hienghene_cote_est
Pause sur une plage déserte du côté de Touho...

hienghene_cote_est
Hienghène se trouve un peu plus au nord. Sur la route on longe les falaises de Lindéralique, des gros rochers de calcaire noir qui dénotent dans le paysage des mers du Sud...

hienghene_cote_est
Cette barrière rocheuse isole la mangrove du lagon, et est apparemment un hébergement de luxe pour les chauves-souris à grandes oreilles si l'on en croit les panneaux indicateurs !

hienghene_cote_est
Au bout d'une petite route qui mène au pied des falaises côté océan, il y a le village de la tribu de Lindéralique...
Il est possible d'y camper sur des terrains à peu près aménagés, moyennant une somme modique.

hienghene_cote_est
On y trouve aussi des grottes. En fait ce sont des galeries qui s'enfoncent à travers la falaise et débouchent de l'autre côté, sur la mangrove. Les chauves-souris y voltigent un peu partout...

hienghene_cote_est
hienghene_cote_est
Notre terrain de camping... minimaliste !

hienghene_cote_est
Repas gargantuesque et très sympa chez un habitant de la tribu, qui nous a préparé spécialement un bougna pour nous deux. C'est un genre de ragoût traditionnellement cuit entre des pierres chaudes. Là c'est une variante modernisée à la cocotte-minute, remplie à ras bord de légumes (igname et manioc), morceaux de poulet, le tout baignant dans du lait de coco et enroulé dans des feuilles de bananier.

hienghene_cote_est
Hienghène n'est qu'à quelques kilomètres de la tribu de Lindéralique, en y arrivant impossible de rater les deux fameux rochers plantés au milieu de la baie : la Poule et le Sphinx.

hienghene_cote_est
Vue la renommée de ce coin on s'attendait à trouver une petite ville, mais c'est en fait réduit à quelques petits commerces regroupés autour du quai... pas même un petit café ouvert pour le petit-dej.
Sous un ciel plombé, pas bien réveillés, assis sur un banc public avec le réchaud aux pieds, on en prend un petit coup au moral !

hienghene_cote_est
Décision est prise de redescendre le long de la côte est et de commencer à revenir vers Nouméa...

hienghene_cote_est
Tout le long de la route on trouve des étalages en face de presque chaque case, avec plantes en pot, fruits et légumes, ou gros coquillages du lagon... personne à côté, juste une petite boîte pour y laisser l'argent.
Le souvenir des douaniers tatillons de l'aéroport à La Tontouta nous a dissuadé tout net d'en rapporter !

hienghene_cote_est
Petite ville sur la côte est, Poindimié dégage une atmosphère un peu bizarre... Alcool et pakalolo (la cannabis tel qu'on l'appelle dans le Pacifique) semblent omniprésents, drapeaux Kanaky (le nom donné à la Nouvelle-Calédonie par les indépendantistes) accrochés un peu partout, on se sent moyennement à l'aise au milieu de tout ça !

Il y a une grande plage de sable un peu au nord de la ville, mais le temps gris et le vent n'encouragent pas à la baignade...

hienghene_cote_est
Au sud de Poindimié la côte devient plus sauvage et peu fréquentée, sachant qu'elle ne l'était déjà pas beaucoup. Quelques arrêts de temps en temps lorsqu'une plage est accessible... en faisant gaffe aux noix de coco, la force du vent ayant atteint le grade de tempête.

hienghene_cote_est
Les tribus se succèdent les unes aux autres, leur entrée est indiquée par des panneaux en bois sculpté sur lesquels sont écrits leur nom dans le dialecte Kanak de la tribu, ainsi que leur nom français. On a bien rigolé devant certaines traductions...

hienghene_cote_est
Retour à Nouméa après une nouvelle étape du côté de Bourail et de la plage de la Roche Percée, un coin qui nous avait beaucoup plus sur la côte ouest...

Maintenant on quitte la Grande Terre pour partir dans les îles, à commencer par l'île des Pins !
Mais pour prendre l'avion faut que toutes nos affaires rerentrent dans les sacs... qui sont devenus un énorme foutoir après la semaine dans la voiture à tout empiler n'importe comment ! La dernière soirée à Nouméa (à l'hôtel, pour soulager un peu la colonne vertébrale mise à mal par les nuits dans le Berlingo) en fera les frais...

Lapinette et Grolapin - dans Nouvelle-Calédonie
commenter cet article

commentaires