Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des Lapinous

Les aventures de deux rongeurs autour du monde...
Partager ce blogPage d'accueilContact
Le blog des LapinousNous c'est Coralie et Nico, et notre p'tite Chloé née en 2012. Un goût avéré pour l'aventure et les tropiques, et quelques vadrouilles à notre actif !
Après notre long voyage au cours de l'année 2010, d'autres récits viennent désormais alimenter le blog, au gré de nouvelles destinations...
Nous vivons en Martinique depuis mai 2013.

La grande vadrouille

Initialement le blog des Lapinous a été créé pour nous suivre durant notre périple de mai à décembre 2010. Huit mois d'aventures de l'Indonésie aux archipels du Pacifique...
 
 
 
 
 

Randos en Martinique

Marcheurs réguliers en Martinique, on a compilé ici nos propres topos de randonnée.
De la promenade tranquille aux itinéraires sportifs, une section un peu à part sur le blog...
 

Nos précédentes aventures...

Bali, Madère, la Martinique, Tahiti, les Îles Cook, la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu...
 

Retrouvez-nous !

 

Et retrouvez les copains en voyage !

The Bunnies Blog

English spoken here !

novembre 2010 -

On a laissé derrière nous les glaciers et les otaries pour rouler vers le Sud : direction le Fjordland. Comme son nom l'indique, la côte de la région est truffée de fjords, c'est-à-dire d'anciennes vallées glacières envahies par la mer, ce qui donne des paysages... hum, plutôt chouettes et inhabituels pour nous autres non-Norvégiens.
Mais il y a de la route jusque là-bas, beaucoup de route. On estime le trajet à deux journées complètes à se relayer au volant...


2010_11_09_milford_sound
On s'autorise quand même quelques balades marrantes en cours de route...


2010_11_09_milford_sound
Par exemple aux "blue pools" de Haast Pass, le col qui nous ramène sur l'autre versant de la chaîne de montagnes.
Mais pas question de piquer une tête, l'eau arrive directement des sommets enneigés juste au-dessus. Glaciale quoi.


2010_11_09_milford_sound
En poursuivant vers le Sud on arrive ensuite dans une région qui offre des paysages vraiment splendides, avec d'immenses lacs qui se succèdent les uns aux autres, entourés par les montagnes.
Vers Wanaka d'abord, où l'on passera d'ailleurs la nuit dans un camping avec une vue sensationnelle...


2010_11_09_milford_sound

2010_11_09_milford_sound
Puis du côté de Queenstown le jour suivant...


2010_11_09_milford_sound
On file sans s'arrêter, mais tout ce coin aurait été à creuser c'est sûr ! Il y a des multitudes de randos et plein d'activités (du genre kayak, rafting, canyoning ou des sauts à l'élastique démentiels, sans compter toute une panoplie de stations de ski qui viennent malheureusement de boucler leur saison) mais on n'a pas beaucoup de temps et on doit faire des choix : les fjords d'abord !

Et justement, on finit par l'atteindre, ce satané Fjordland...
Dans ce coin qui chope toutes les dépressions à trainer dans les mers du Sud et qui affiche un record de plus de 300 jours de pluie par an, on semble avoir réussi notre synchro avec la fenêtre météo favorable qui se profilait ici pour une ou deux journées, mais en tout cas pas trois.
C'est l'euphorie dans l'équipe ;)


2010_11_09_milford_sound
Et le lendemain matin, à l'heure des braves...


2010_11_09_milford_sound
On s'est levés à 4h du matin, pour finir les 50 derniers kilomètres de route depuis notre camping (un site du DOC dans la vallée et au bord d'un lac) jusqu'à Milford Sound, le fjord incontournable du coin et accessoirement le seul accessible par la route !

Faire le trajet de nuit nous a d'ailleurs donné l'occasion de voir nos premiers opossums en balade, plutôt qu'en descente de lit comme il y en a partout sur le bitume de toutes les routes, la seule fin valable (avec les manteaux de fourrure) aux yeux des Néo-Zélandais qui haïssent profondément cette petite bête.
C'est vrai que malgré leur frimousse rigolote, les opossums sont - hum - disons un peu envahissants pour les autres espèces... Et - sacrilège suprême - ils mangent les oeufs du kiwi, l'oiseau vénéré. C'est pourquoi un peu partout en Nouvelle-Zélande on trouve de charmants panneaux, brochures ou tracts dans ce style :


2010_11_09_milford_sound
Mais, comme on dit souvent en Nouvelle-Zélande, revenons à nos moutons...
On s'est donc organisés la veille, depuis Te Anau le village le plus proche à... 100 bornes d'ici, une exploration du Milford Sound à la manière qui nous semblait idéale : en kayak de mer, avec un départ aux aurores pour être seuls au monde et éviter les quelques bateaux de touristes qui se mettent à tourner plus tard dans la matinée.

Mais cette journée du 9 Novembre marque avant tout le changement de décennie de Lapinette, qui marque le coup jusqu'au bout ;)


2010_11_09_milford_sound
Avec le guide, on est quatre embarcations et donc huit en tout (nous trois et quatre autres rigolos qui ne l'étaient pas trop d'ailleurs). Pas de bateau, rien. Autrement dit Milford Sound est pour nous tout seuls.
25 kilomètres et au moins 5 heures de rame nous attendent pour parcourir le fjord jusqu'à la mer de Tasman, où un bateau à moteur viendra nous récupérer.
Les Lapinous ont pris le meilleur départ !


2010_11_09_milford_sound
L'environnement est juste incroyable... Les falaises au-dessus de nos têtes font plus de 1000m de haut (et accessoirement il y en encore 400m supplémentaires à plonger sous la surface, c'est profond quoi) !


2010_11_09_milford_sound

2010_11_09_milford_sound
L'avantage d'avoir la pluie en surabondance toute l'année dans le secteur (surtout quand il fait miraculeusement beau le jour où l'on y est !) c'est que ça donne des cascades un peu partout. Et de la bonne chute d'eau bien dodue, ça rigole pas. Effet brumisateur garanti dans un rayon de 150m !


2010_11_09_milford_sound
Il est pas bien gros notre kayak en bas à droite de la photo hein ?


2010_11_09_milford_sound
Et puis tout d'un coup, des remous bizarres à côté du kayak, des silhouettes sombres sous la surface juste devant nous...
Hey, qu'est-ce-qui se passe ? Des pingouins en train de pêcher comme on en a vu un peu plus tôt ?
Finalement, nos copines les otaries se trahissent...


2010_11_09_milford_sound
Et on en découvre plein d'autres en train de roupiller sur les rochers !


2010_11_09_milford_sound
Il y en a tout un gang en fait, et elles se mettent à jouer autour de nous : pirouettes, dos crawlé, battements de nageoires... un spectacle de cirque en l'honneur de Lapinette ?


2010_11_09_milford_sound
Chouette rencontre !
Mais la suite de la "balade" devient nettement plus sportive : la brise s'est levée et s'engouffre plein pot dans le fjord, on a donc un méchant vent de face pour ramer, un plan d'eau qui s'agite à vue d'oeil, et des vagues qui passent de plus en plus souvent par-dessus le kayak (censé être étanche avec les espèces de jupes que l'on porte autour de la taille, mais étanche dans une certaine limite quand même, on a fini trempés !). Et le guide qui nous motive à grands coups de "faut pas trainer ça va être de pire en pire"...
Pour s'abriter au maximum du vent on rame au ras des falaises, puis au bout d'un moment la vallée s'élargit et on aperçoit l'horizon : la mer, on y est !


2010_11_09_milford_sound
Ce qu'on ne savait pas à ce moment-là, c'est qu'il fallait encore ramer un bon coup pour rejoindre une petite crique abritée où le bateau puisse nous récupérer sans trop risquer que quelqu'un passe à la flotte...
On finit cuits, mais les Lapinous auront ramé dans les Quarantièmes Rugissants !


2010_11_09_milford_sound
Et dans l'après-midi, on quitte le Milford Sound à nouveau envahi par les nuages, confirmant qu'on a vraiment eu un créneau météo assez inespéré pour la région !


2010_11_09_milford_sound
Une fois revenu à Te Anau où l'on retrouve des moyens de communication modernes, les messages commencent à pleuvoir sur le téléphone et la boîte mail de Lapinette !


2010_11_09_milford_sound
Et pour le repas : langouste du fjord !
Un pêcheur qui venait de remonter ses casiers pleins à rabord nous en a gentiment offert une...


2010_11_09_milford_sound
On a maintenant atteint l'extrémité de notre parcours dans l'île du Sud, il nous reste à remonter vers Christchurch pour rapporter le van au loueur. Ce qu'on va faire par la côte Est, pour faire une boucle. La prochaine étape sur la route : Dunedin et la presqu'île d'Otago, réputée pour sa faune. Albatros, lions de mer, pingouins, on n'a jamais été aussi près du Pôle Sud (bon ok il y a quand même encore pas mal de kilomètres avant l'Antarctique...) !

Lapinette et Grolapin - dans Nouvelle-Zélande
commenter cet article

commentaires

Marie-France 17/12/2011 02:42

Jolies photos et super voyage apparemment ! Nous partons pour Auckland et l'île du Nord dans 4 jours !

Bien à vous.


Marie-France Roussel, Jean-Claude Bonomelli (Papeete)

la loul 21/11/2010 21:31


Bravo pour l'exploit sportif...D'après ce qu'on peut constater Lapinette s'assoit normalement, tant mieux.Bisous à vous trois.