Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des Lapinous

Les aventures de deux rongeurs autour du monde...
Partager ce blogPage d'accueilContact
Le blog des LapinousNous c'est Coralie et Nico, et notre p'tite Chloé née en 2012. Un goût avéré pour l'aventure et les tropiques, et quelques vadrouilles à notre actif !
Après notre long voyage au cours de l'année 2010, d'autres récits viennent désormais alimenter le blog, au gré de nouvelles destinations...
Nous vivons en Martinique depuis mai 2013.

La grande vadrouille

Initialement le blog des Lapinous a été créé pour nous suivre durant notre périple de mai à décembre 2010. Huit mois d'aventures de l'Indonésie aux archipels du Pacifique...
 
 
 
 
 

Randos en Martinique

Marcheurs réguliers en Martinique, on a compilé ici nos propres topos de randonnée.
De la promenade tranquille aux itinéraires sportifs, une section un peu à part sur le blog...
 

Nos précédentes aventures...

Bali, Madère, la Martinique, Tahiti, les Îles Cook, la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu...
 

Retrouvez-nous !

 

Et retrouvez les copains en voyage !

The Bunnies Blog

English spoken here !

novembre 2010 -

On quitte maintenant l'océan (la dernière fois c'était dans le Red Center australien, il y a trois mois !) pour s'enfoncer dans l'intérieur de l'île du Nord, région montagneuse, sauvage, et avec plein de coins marrants liés à l'activité volcanique...
Il y a deux "grandes" villes dans le coin : Rotorua et Taupo, toutes les deux au bord de grands lacs encadrés par les montagnes environnantes. Et dans la zone d'une centaine de kilomètres de long qui englobe ces deux villes, on trouve une multitude de sources chaudes, de geysers, de mares de boue bouillonnante, de lacs aux couleurs fantaisistes, et encore d'autres étrangetés !


2010_10_26_rotorua_taupo
Mieux vaut prendre une grande respiration avant d'arriver à Rotorua : la ville toute entière baigne dans les vapeurs de souffre, autrement dit l'atmosphère empeste l'oeuf pourri...


2010_10_26_rotorua_taupo
L'origine de ces relents : des mares de boue brûlante un peu partout, ça bouillonne et ça laisse échapper des gaz pas très clairs...
Les gens d'ici semblent être habitués, certains viennent même curieusement prendre l'apéro au plus près des effluves !


2010_10_26_rotorua_taupo
Même en faisant abstraction de l'odeur ambiante (impossible !) la ville de Rotorua nous plait pas particulièrement, alors on s'en éloigne un peu pour trouver un endroit plus sympa pour se poser un ou deux jours et découvrir le coin. C'est comme ça qu'on déniche un terrain aménagé par le DOC au bord d'un lac (on lache l'adresse : Lake RereWhakaaitu, 30km au Sud de Rotorua), le genre de coin parfait pour nous !


2010_10_26_rotorua_taupo
L'endroit n'est pas désert mais presque, outre des familles de canards déchaînés il y a quelques camping-cars qui sont là apparemment sur la durée, occupés par des retraités habitués des lieux, fanas de pêche et de balades.
Ces gens-là incroyablement gentils nous ont accueilli à bras ouverts, nous ont donné les bons plans cachés du coin pour se baigner dans les sources chaudes ou prété leur canoë pour aller faire le tour du lac. On a même reçu des fruits, ce qui nous a laissé à penser qu'on devait avoir l'air de deux pauvres réfugiés vu qu'un peu plus tôt dans la journée à Rotorua un gars nous avait donné spontanément des boîtes de Coca et un sac de cacahuètes !
Bref le lieu est chouette...


2010_10_26_rotorua_taupo
On attaque la découverte des environs en commençant par un geyser : Lady Knox, qui - c'est marqué sur les guides - entre en action quotidiennement à 10h15 précisément... Tant de ponctualité nous interpelle un peu, d'autant que comme toute la Nouvelle-Zélande il y a quelques jours, le geyser est lui aussi passé à l'heure d'été ;)
On suppose évidemment une légère intervention humaine dans l'affaire, et pas un déclenchement 100% naturel comme nous le soutiennent les gens à qui on en a parlé...
On va donc voir par nous-mêmes, l'accès est payant et figurez-vous qu'à 10h10 un gars se pointe, fait un petit speech et balance un sac de poudre dans la gueule du tas de cailloux qui fume doucement. Résultat 5 minutes plus tard : le geyser carbure plein pot.


2010_10_26_rotorua_taupo
A notre goût, un peu trop monté en spectacle ce truc-là...
Mais bon on peut participer ;)


2010_10_26_rotorua_taupo
Mieux vaut rester sur les sentiers en se baladant dans le coin...
Un peu partout dans la forêt on peut tomber sur des mares de boue comme celle-ci : ça fume, ça bout, ça splashe, ça pue... faut pas y tremper les pieds quoi !


2010_10_26_rotorua_taupo

2010_10_26_rotorua_taupo
Pas très loin il y a un genre de parc d'attractions - naturelles - où l'on trouve tout ce que l'activité volcanique du secteur peut engendrer. Ca s'appelle Wai-O-Tapu Thermal Wonderland, l'entrée est d'ailleurs liée à celle du geyser au-dessus, et sur quelques kilomètres de balade on voit une trentaine d'endroits étranges, gouffres fumants, lacs vert fluo, ou piscines aux vapeurs multicolores.
Extraits :


2010_10_26_rotorua_taupo

2010_10_26_rotorua_taupo

2010_10_26_rotorua_taupo

2010_10_26_rotorua_taupo

2010_10_26_rotorua_taupo

2010_10_26_rotorua_taupo
Pour les explications scientifiques, il faut déjà savoir qu'il y a en sous-sol - sous toute la région qui va de Rotorua à Taupo en fait - une vieille poche de lave qui refroidit doucement, encore assez chaude cependant pour que toutes les sources du coin sortent à plus de 60 degrés.
L'eau bouillante se charge en divers minéraux à son passage dans les différentes couches de roches qu'elle traverse, et chacun donne une teinte de couleur différente, rouge, jaune, vert, bleu...
Les mélanges plus ou moins chargés en tel ou tel élément donnent une infinité de nuances, y compris des fluos invraisemblables !
Parfois sur quelques mètres on a toute la palette...


2010_10_26_rotorua_taupo
Après avoir contemplé toutes ces diableries, on a repris notre route vers les plus hautes montagnes de l'île du Nord, le parc national de Tongagiro !
En chemin on s'est arrêtés quelques jours à Taupo, une ville qu'on a trouvé super agréable. Juste au bord de l'immense lac du même nom (Lake Taupo)...


2010_10_26_rotorua_taupo
Avec les couchers de soleil sur les volcans au loin...


2010_10_26_rotorua_taupo
Et en plus de ça les produits locaux sont excellents !


2010_10_26_rotorua_taupo
A l'entrée de la ville, une cascade au débit hallucinant : les Huka Falls. Jamais vu un truc pareil !


2010_10_26_rotorua_taupo
Mais l'arrivée à Taupo déclenche chez les Lapinous une véritable hystérie pour encore autre chose...
L'apparition de la neige sur les sommets au loin !


2010_10_26_rotorua_taupo
Ce sont les montagnes du Tongariro National Park, vers lesquelles on se hâte avec dans un petit coin l'espoir de faire du ski... sur un volcan actif ! Vous pouvez d'ailleurs voir que le Ruapehu, la montagne de gauche et aussi la plus haute, sur laquelle sont situées les deux stations, fume plein pot au moment de la photo au-dessus...
Les Lapinous les pieds dans la neige quelques jours après les lagons de Polynésie, c'est pour bientôt !


2010_10_26_rotorua_taupo

Lapinette et Grolapin - dans Nouvelle-Zélande
commenter cet article

commentaires

Malika 09/12/2013 07:00

L’île du Nord en Nouvelle-Zélande me semble être en permanence en pleine activité volcanique. Les habitants ne s’en étonnent même plus apparemment. Le bon côté, c’est que cette activité volcanique
engendre de nombreuses attractions touristiques. Geysers, mares de boue fumantes, lacs aux couleurs étranges, tous les sites sont spectaculaires. J’adore ce lac fluo, tout simplement parce qu’on
n’en trouve nulle part ailleurs dans le monde.

Les Lapinous 07/11/2010 10:43


Jacko t'es un gros cochon :))


louloute 04/11/2010 22:08


g bien aimé la foto de Lapinette au resto à Taupo...en ouvrant la bouche qq cm plus bas!


Grégounet 04/11/2010 10:39


Impressionnant toutes ces couleurs !!
Donc si j'ai tout compris, après des lapinous qui barbotent avec les requins on va avoir des lapinous qui glisse sur de la neige ??
Vous êtes vraiment une espèce étrange ;).
Bonne glisse les loulous et des gros bisous