Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog des Lapinous

Les aventures de deux rongeurs autour du monde...
Partager ce blogPage d'accueilContact
Le blog des LapinousNous c'est Coralie et Nico, et notre p'tite Chloé née en 2012. Un goût avéré pour l'aventure et les tropiques, et quelques vadrouilles à notre actif !
Après notre long voyage au cours de l'année 2010, d'autres récits viennent désormais alimenter le blog, au gré de nouvelles destinations...
Nous vivons en Martinique depuis mai 2013.

La grande vadrouille

Initialement le blog des Lapinous a été créé pour nous suivre durant notre périple de mai à décembre 2010. Huit mois d'aventures de l'Indonésie aux archipels du Pacifique...
 
 
 
 
 

Randos en Martinique

Marcheurs réguliers en Martinique, on a compilé ici nos propres topos de randonnée.
De la promenade tranquille aux itinéraires sportifs, une section un peu à part sur le blog...
 

Nos précédentes aventures...

Bali, Madère, la Martinique, Tahiti, les Îles Cook, la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu...
 

Retrouvez-nous !

 

Et retrouvez les copains en voyage !

The Bunnies Blog

English spoken here !

août 2010 -

Changement de décor !

On est maintenant, depuis une petite dizaine de jours, au milieu du Pacifique Sud, plus précisement aux îles Cook... alors comme cet archipel paumé ne dit généralement pas grand chose aux gens, petit point géographique.
C'est pas très loin de Tahiti, et les habitants sont d'ailleurs des Polynésiens. Outre les dialectes maoris propres à chaque île, la langue officielle c'est l'anglais. Il y a deux groupes d'îles, celles du Nord complètement isolées et quasi inaccessibles, et celles du Sud un peu plus ouvertes sur l'extérieur, dont l'île principale Rarotonga, la seule ayant un aéroport avec des vols internationaux.
Toutes les îles sont minuscules, le tour complet de Rarotonga - la plus grande - fait 32 kilomètres.
Et pour visualiser sur une carte de l'océan Pacifique c'est là, entre les îles Samoa et la Polynésie Française :


2010_08_22_aitutaki
Le deuxième point à éclaircir c'est peut-être comment on a atterri là...
Ben en fait, de notre vadrouille à travers le Pacifique Sud il y a deux ans, on a gardé en mémoire quelques coins - hum - assez sympas, et des photos numériques jaunies par le temps...


2010_08_22_aitutaki

2010_08_22_aitutaki
Cet atoll et cette cabane nous avaient hébergé quelques jours... C'est Aitutaki, à une heure d'avion de Rarotonga. Directement sur la plage, sous les cocotiers, devant le lagon turquoise, et une tranquilité comme nulle part ailleurs. C'est bien vendu ?

Si oui ça tombe bien, ça s'appelle le Matriki Beach Hut et maintenant on bosse avec le proprio ;)
Sur le principe du woofing : pas de notion d'argent, hébergement et nourriture en échange de coups de mains pour l'aider à faire tourner sa crémerie. Crémerie que l'on savait donc succinte : deux bungalows seulement, et la maison du propriétaire. Ca limitait les éventuels risques de surexploitation pour le boulot !
Avant de partir on s'est mis d'accord pour une durée de trois semaines, ce qu'on pensait être un bon compromis entre prise de marques au Matriki et finir par tourner en rond sur l'île qui n'est pas non plus immense, 15km de long à tout casser.
Bref, en provenance de Sydney et après une escale de quelques heures à Rarotonga, on retrouve Aitutaki comme on l'avait laissée : un lagon qui claque dès qu'on l'aperçoit de l'avion...


2010_08_22_aitutaki
On va essayer de vous montrer où on habite pour ces trois semaines quand même...
Deux bungalows au Matriki donc, le premier c'est la "Tree House" : une cabane avec un étage, une chambre en bas, une chambre en haut, les deux équipées avec le (strict) nécessaire pour faire sa popote. Deux couples peuvent donc y loger indépendamment (mais avec le plancher aux lattes disjointes, ils deviennent vite intimes), mais la plupart du temps c'est des familles avec des gamins qui prennent la Tree House.
Suivant l'étage, petite terrasse ou balcon directement sur la plage et le lagon...


2010_08_22_aitutaki
Le deuxième bungalow c'est la "Beach Hut", une cabane plus petite mais pas partagée, avec juste un lit et également la mini-cuisine comme dans les chambres de l'autre. C'est là où on avait logé lors de notre précédent passage...


2010_08_22_aitutaki
Bon évidemment faut accepter de partager son logement avec quelques squaters, crabes terrestres, lézards, geckos, et rampants divers. C'est ouvert sur l'extérieur alors forcément y a des profiteurs qui s'incrustent...
Notamment les moustiques, un désagrément notable ici !
Mais de l'un comme de l'autre, la vue sur le lagon est comprise dans le prix...


2010_08_22_aitutaki
Nous on habite une vingtaine de mètres en retrait, dans la maison du proprio où l'on a notre propre chambre.


2010_08_22_aitutaki
Voila pour le cadre... le "patron" s'appelle Matthias et - comme son nom le laisse supposer - est d'origine allemande. Dans la cinquantaine. C'est un peu le genre routard qui a voyagé partout puis a fini par se poser, sa femme est une locale mais qui habite sur une autre île avec leur gamin, donc il vit tout seul ici. "Comme un ours" n'est pas forcément exagéré, ou plus trivialement il rote et pète sans gène ni retenue...

Pas de mauvaise surprise en ce qui concerne le woofing à proprement parler : il nous héberge, nous met une cagnotte à dispo pour les courses, et nous laisse utiliser les jouets habituellement loués aux clients (vélos, scoot, camion ou voiture, bateau, et sa connexion internet avec parcimonie).

Au niveau du boulot c'est principalement du bricolage, genre du mobilier pour les bungalows ou sa baraque, et accessoirement le suppléer dans la gestion du Matriki, genre déposer des gens à l'aéroport par exemple. Il profite quand même pas mal de notre présence pour qu'on lui fasse sa bouffe, des fois c'est relou ça fait un peu domestiques ! Il a pas été déçu d'ailleurs, la tentative de crêpes avec du lait en poudre dans une poele defoncée restera une apocalypse culinaire qu'il est pas prêt d'oublier...

On a fait quelques tables "rustiques" à partir de tranches d'arbres locaux (un énorme cyclone est passé pile sur Aitutaki il y a 6 mois, et y a eu pas mal de dégâts... outre les arbres par terre, un peu partout sur l'île il y a des maisons écroulées).
Lapinette au rabot !


2010_08_22_aitutaki
Y a pas trop de règles écrites pour le boulot, on a une liste de trucs à faire sans délai particulier quoi, pas d'horaires cadrées, en gros on essaie de bosser deux ou trois heures le matin, et on s'y remet suivant la motivation une ou deux heures de plus l'aprem. Pauses récrés dans le lagon quand ça chauffe trop, évidemment ;)


2010_08_22_aitutaki
Le vernis à bois c'est introuvable sur Aitutaki, mais par contre bizarrement y a de la résine époxy en stock (sûrement pour les réparations de bateaux). L'occasion de mettre à profit mon petit bagage de shapeur amateur pour faire une finition sympa des tables en bois...


2010_08_22_aitutaki
Je vous raconte même pas le système D pour le nettoyage de la résine sur les mains ou les pinceaux, du vinaigre à la place de l'acétone, et des feuilles de bananier à la place des chiffons... D'ailleurs d'une manière générale ça reste du bricolage avec les moyens du bord, et avec des matériaux de récup'.
Et faudra qu'on pense à prendre en photo l'atelier de Matthias, un container aménagé avec tellement de bordel à l'intérieur qu'on pourrait creuser des galeries au milieu. Je tremble à l'idée qu'il nous demande un jour de ranger là-dedans...

Bref, ça scie, ça rabote, ça ponce, ça cloue, ça visse, ça peint... et ça tresse !


2010_08_22_aitutaki
Car on a appris à tresser les feuilles de cocotier pour en faire des toits, comme ça se fait dans toutes les îles du Pacifique. Lapinette est passé au statut pro en la matière, de l'avis même des locaux.
Mais pour d'autres, c'est carrément la galère...


2010_08_22_aitutaki
Hep hep c'est l'heure de la pause !


2010_08_22_aitutaki
Avant d'aller refaire le stock de feuilles de cocotier avec le camion...


2010_08_22_aitutaki
Généralement la deuxième partie de journée c'est tranquille, non seulement on se remet pas au boulot tous après-midis, loin de là, mais quand on s'y remet c'est pas pour longtemps histoire de boucler un truc sur le feu...
Donc souvent c'est sieste...


2010_08_22_aitutaki
Ou alors on va jouer avec les potes...


2010_08_22_aitutaki
Ou Matthias nous emmène en balade en bateau, par exemple pour récupérer des gens qu'il a déposé sur un îlot le matin, ou alors il sort carrément le catamaran pour aller tracer sur le lagon...


2010_08_22_aitutaki
Naviguer au milieu des motus (les petites îles façon Robinson, désertes, sableuses et couvertes de cocotiers, qui bordent le lagon), dur dur...


2010_08_22_aitutaki

2010_08_22_aitutaki

2010_08_22_aitutaki
Cette petite plage perdue sur un motu du lagon d'Aitutaki fait d'ailleurs une arrivée fracassante dans notre liste de coins paradisiaques ;)


2010_08_22_aitutaki
C'est l'heure du goûter, et y a juste à se baisser...


2010_08_22_aitutaki
Et sinon ça n'a pas changé, les fins de journées sont toujours aussi sympas sur Aitutaki...


2010_08_22_aitutaki
Tous les soirs (des exceptions au fait ? hum non...) on se pose sur la plage du Matriki, avec le petit apéro qui va bien, et les clients avec lesquels on s'entend bien...


2010_08_22_aitutaki

2010_08_22_aitutaki

2010_08_22_aitutaki
Certains soirs, plusieurs fois par semaine en fait, un bar ou un hôtel organise une "island night" : une fête locale avec des joueurs de ukulele et une troupe de danseurs, et parfois un peu trop de mise en scène pour les touristes quand ça se passe dans un grand hôtel...

Mais il y a un petit bar pas très loin du Matriki où la clientèle reste très locale, et la fête bien plus prenante qu'ailleurs (d'autant qu'ils servent des rhum coca de cowboy...) ! On adore !


2010_08_22_aitutaki

2010_08_22_aitutaki
Rythmes lancinants ou percus rapides sur lesquels les filles se secouent les fesses à toute vitesse, ça en jette ! (aïe j'viens de me prendre une baffe de Lapinette)
Mais promis vous aurez un petit montage vidéo dans le prochain épisode ! (oui oui avec des garçons aussi, rôôô)

 

LES BONS PLANS DES LAPINOUS...

prix indicatifs en dollars néo-zélandais, 1€ ~ 1,80$
  pour payer moitié prix sur les billets d'avion...
A condition d'être un peu flexible sur ses dates de voyage !
Les nombreux vols entre Rarotonga et Aitutaki n'étant pas tous complets, Air Rarotonga brade systématiquement les éventuels sièges libres un ou deux jours avant la date du vol. 99$ au lieu de 200$ ! En surveillant le site internet ou en se renseignant fréquemment au guichet de la compagnie, la veille ou l'avant-veille de la date souhaitée, il y a de bonnes chances de choper un ticket pas cher. Peut-être pas forcément le jour pile, mais à coup sûr le lendemain ou le surlendemain (il y a 4 ou 5 vols quotidiens !). D'où la nécessité d'avoir un peu de souplesse dans ses dates...
C'est valable dans les deux sens ;)
 
  pour obtenir pas cher, et facilement, son permis de conduire des Îles Cook...
Le permis international n'est pas reconnu ici, pour conduire un scooter ou une voiture et être en règle, il faut impérativement avoir la "Cook Islands Driving License"...
Elle s'obtient sur présentation de son permis classique, et moyennant 20$ au poste de police de Rarotonga... ou 2$50 au poste d'Aitutaki !
D'autre part pour avoir la license scooter, sans le permis moto français (le vrai, pas celui pour les moins de 125cc) il faut passer un test pratique à Rarotonga (5$ de plus), mais à Aitutaki la case deux-roues sera cochée d'office !
Donc si, comme nous cette fois-ci, vous passez d'abord par Aitutaki même sans y louer de véhicule, pensez à faire un saut au très calme poste de police d'Arutanga pour demander la driving license avant de revenir sur Rarotonga, où avoir un scooter à dispo est le top ! Au mieux vous gagnerez une vingtaine de dollars et quelques heures d'attente, au pire ça vous fera un souvenir...

Lapinette et Grolapin - dans Îles Cook
commenter cet article

commentaires

Derosais 02/02/2017 15:15

Bonjour, je souhaite venir en Polynésie durant une Année au moins et travailler dans une ferme comme vous faites. Auriez vous des adresses ou des conseils à me donner ? Merci beaucoup !

Lapinette et Grolapin 02/02/2017 18:46

Ces expériences remontent à 2010, je ne sais pas ce qu'il en est dorénavant (en tout cas pour le gîte évoqué dans cet article, il ne pratique plus le wwoofing)...
Les deux sites de référence qui mettent en relation demandeurs et hébergeurs sont http://wwoof.net/ et https://www.helpx.net/

chris et céline 08/11/2016 23:04

Bonsoir, Nous partons en Nouvelle-Zélande ainsi que sur les Îles Cook en juillet , nous avons consulté votre blog qui est très intéressant et nous aimerions avoir quelques infos concernant votre séjour.
Dans l'attente de vous lire, à bientôt
Chris et Céline

Lapinette et Grolapin 02/02/2017 18:53

Salut, hésitez pas pour les questions (et même 3 mois après car on n'avait pas vu passer le message...)

Clémence & Diego 17/10/2016 15:54

Bonjour,

Vos récits de voyages sont incroyables et font vraiment rêver ! Nous nous apprêtons à nous lancer dans un tour du monde au milieu duquel nous sommes ravis d'avoir intégré les îles cook et la façon dont vous y avez vécu pendant un mois nous séduit complètement ! C'était il y a des années donc ce n'est peut-être plus d'actualité, mais au cas où votre contact ne fonctionnerait plus, comment avez-vous procédé pour le trouver? Qu'est-ce que vous nous conseillez pour trouver le même format d'hébergement que le vôtre, c'est à dire wwoofing dans des conditions super chouettes !

Hâte de vous lire, a bientôt

Clémence & Diego

Lapinette et Grolapin 08/11/2016 02:53

Salut,
Le Matriki sur Aitutaki ne fait plus de wwoofing, le proprio a mis le gîte en gérance et c'est un couple d'Australiens qui tient les bungalows
Le site HelpX a pas mal d'annonces dans les îles du Pacifique

Celandine 26/08/2014 16:43

Bonjour,
C'est avec grand plaisir que je découvre votre blog. Particulièrement votre article sur Aïtutaki.
Mon compagnon et moi avons séjourné à Matriki cet été. Actuellement, un couple d'Australiens adorables gère la pension pendant que les vrais proprios sont en long voyage (plusieurs années)
apparemment. Nous avons fait de merveilleuses sorties snorkelling, inoubliables, dans le lagon d'un turquoise qui ferait presque mal aux yeux :-D
Les couchers de soleil sont toujours aussi beaux sur la plage du Matriki, et vos tables en bois sont toujours là.
Nous avons séjourné dans un bungalow qui n'existait visiblement pas lors de votre "passage".
Voilà :)

Alain et Annie 23/02/2016 10:22

Bonjour ,
Je m'apprête à réserver une beach hut pour octobre 2016 .
J'ai absolument besoin d'un accès à une prise électrique de nuit pour brancher un petit appareil médical .
Pouvez vous me dire ce qu'il en est vraiment car je n'arrive pas à le savoir avec le responsable de Matriki.
Merci beaucoup
Alain

Lapinette et Grolapin 16/09/2014 23:26



Merci pour ces nouvelles fraîches !
Pour la petite histoire Trevor et Tracy nous ont "soufflé" la place lorsque Matthias le proprio a décidé de faire un break pour au moins deux ans... on était partants les yeux fermés mais
Matthias était déjà proche d'un accord avec eux quand on a eu connaissance de l'opportunité. On espère être les jokers au cas où T&T viendraient à se lasser mais bon ça n'en a pas l'air ! On
les suit sur leur page facebook et on a déjà échangé quelques mails, effectivement ils ont l'air cools...



chacha 08/04/2014 06:41

Bonjour,
Nous venons de lire votre article et cest juste genial!! Merci beaucoup pour ce partage! Je sais que ca date et peut etre que ce nest plus dactualite mais nous sommes 2 filles actuellement en
nouvelle zelande et nous aimerions aller sur les iles cook pour quelques temps et le plan woofing que vous avez serait parfait pour nous.. alors si vous avez l'envie et le temps de nous le faire
partager par mail, ce serait une immense joie pour nous.Merci et Bonne continuation a vous!